[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Facile Ă  prĂ©parer, il se cuisine de l’entrĂ©e jusqu’au dessert. Parfois dĂ©laissĂ© au profit des pâtes, la consommation du riz bio s’avère pourtant bonne pour l’Ă©quilibre alimentaire et possède de multiples vertus.

Riz brun ou riz blanc ?

Aliment énergétique par excellence, les qualités nutritives sont différentes selon la variété de riz. On en dénombre plus de 8000 qui se distinguent par divers traitements. Les deux riz bio les plus connus sont le blanc et le brun, appelé aussi complet. Il faut compter 130 kcal pour 100g de riz complet bio cuit et 90 kcal pour le riz blanc bio.
Complet, celui-ci est de couleur beige et ses grains sont dĂ©barrassĂ©s de leur première enveloppe. S’il est blanc, cela signifie que le germe et la dernière enveloppe ont Ă©tĂ© totalement Ă©liminĂ©s. Cependant, cette transformation fait perdre au riz une partie de ses vertus. En effet, il semblerait que les diffĂ©rents traitements aient une influence sur la valeur nutritionnelle. Le riz complet est riche en amidon assimilable, les couches externes des grains renferment des vitamines (B1, B2 et PP) ainsi que des Ă©lĂ©ments minĂ©raux comme du potassium, du magnĂ©sium ou encore du phosphore. Ainsi, le riz brun est diĂ©tĂ©tiquement meilleur et plus il est dĂ©cortiquĂ© et bien blanc, moins il contient de fibres, de vitamines et de minĂ©raux.
Dans l’ensemble, et quelle que soit sa variĂ©tĂ©, le riz fournit des glucides complexes, des protĂ©ines mais pas de gluten. Pour le prĂ©parer et le cuisiner, il existe le riz rond, utilisĂ© surtout pour les desserts ou le risotto, et le long.

Le riz bio riche en vitamine et antioxydants naturels bio

Le riz bio riche en vitamine et antioxydants naturels bio

VitalitĂ©, bien-ĂŞtre et ligne sont les maĂ®tres mots du riz…
Celui-ci apporte tout d’abord du tonus. Les sucres, si chers aux sportifs, contenus dans le riz bio, s’Ă©liminent rapidement. En revanche, le cerveau ayant besoin de glucides, il peut Ă©ventuellement aider le travailleur intellectuel ou l’Ă©tudiant surmenĂ©. Le riz bio peut Ă©galement faire partie d’un rĂ©gime. La prĂ©sence de vitamines B1, notamment dans le riz complet bio, favorise l’assimilation des glucides. Ces derniers ne sont pas stockĂ©s sous forme de graisses ce qui fait du riz un vĂ©ritable aide-minceur. De plus, l’amidon du riz, facile Ă  assimiler est très bon pour les intestins sensibles. Sa faible teneur en sel permet de l’adapter facilement au rĂ©gime sans sel.
Cependant, il ne faut pas nĂ©gliger la manière de prĂ©parer le riz. En effet, sa valeur nutritionnelle se modifie avec la cuisson. La valeur Ă  prendre en compte est donc celle du riz cuit. La cuisson Ă  l’eau, appelĂ©e « crĂ©ole », fait absorber au riz bio trois fois son poids en eau. L’avantage est qu’il peut se consommer sans matières grasses et reste ainsi un aliment diĂ©tĂ©tique.
Le riz pilaf et le risotto apportent des lipides puisqu’on fait dorer le riz bio dans un corps gras -de l’huile d’olive ou de tournesol de prĂ©fĂ©rence- avant d’y ajouter de l’eau. Il est conseillĂ© de le cuisiner dans une casserole anti-adhĂ©sive afin qu’il soit moins gras. Enfin, la cuisson dans le lait permet au riz bio de conserver toutes ses qualitĂ©s nutritives et d’associer Ă©galement glucides et lipides.

De l’entrĂ©e au dessert, le riz bio peut constituer l’Ă©lĂ©ment de base de tout un repas. Chaud, froid, nature ou Ă©picĂ©, il se cuisine facilement et rĂ©gale toute la famille. Pour commencer, une salade de riz est un bon choix. Optez pour un riz long voire très long. Vous pouvez l’agrĂ©menter de tomates, d’olives, d’anchois et aussi de crevettes ou de moules. En plat principal, un riz, cuit façon pilaf, peut se cuisiner avec des aubergines, des tomates ou tout simplement s’accompagner d’une ratatouille. Egalement, pensez aux tomates farcies. En dessert, le riz bio au lait peut se dĂ©cliner de diffĂ©rentes manières. Ainsi, vous pouvez l’agrĂ©menter d’une compote de cerises ou d’abricots. Enfin, tentez Ă©galement le gâteau de riz. Un classique, certes, mais tellement irrĂ©sistible…


[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Partout dans le monde, le riz bio le plus consommé est blanc, débarrassé de toutes ses enveloppes et de son germe.

Or les nutritionnistes conseillent à l’unanimité de le consommer plutôt complet ou, pour les intestins sensibles, semi-complet, le moins dénaturé possible. Il reste toutefois l’une des céréales les plus digestes à partir du moment où il est bien cuit. Il est rare qu’il engendre des allergies alimentaires, contrairement au blé, et ne contient pas de gluten. Il est donc adapté à tous les intestins de la planète : ceux des enfants, des malades, des personnes affaiblies ou avec un système digestif déficient. Le riz peut être redouté par les constipés, mais ses propriétés astringentes (antidiarrhéiques) n’agissent pas s’il est complet. Au contraire, sa richesse en fibres stimule le transit intestinal. C’est aussi un aliment idéal en période froide et humide qui apporte tous ses bénéfices au terrain neuro-arthritique, acide.

Source d’énergie

Le riz nourrit une personne sur deux sur la planète, et ce n’est pas un hasard : cette céréale apporte deux fois plus d’énergie et de protéines que le blé ou le maïs. Il s’agit d’un aliment sain et digeste, riche en énergie et rassasiant puisqu’il se dilate en remplissant bien l’estomac. Il est pauvre en lipides et contient les nutriments de base à une alimentation diététique. Le riz bio est composé de 90 % d’amidon, qui, transformé en sucre dans le corps, produit une grande quantité d’énergie. L’apport en protéines est également important. Mais, comme la majeure partie des protéines végétales, celles du riz bio manquent d’un acide aminé essentiel, la lysine. Pour que ces protéines soient profitables à l’organisme, il faut l’associer à un aliment contenant de la lysine comme les légumineuses (lentilles, haricots…).

Le riz bio : un grain essentiel

Le riz bio : un grain essentiel

Un grain vitaminé

De nombreux plats à travers le monde associent ces ingrédients pour une alimentation équilibrée (paella, riz cantonnais, gallo pinto…). Ces recommandations faites, le riz bio est une excellente source de glucides qui sollicitent modérément la production d’insuline par le pancréas. Un nouvel atout pour les personnes qui ne doivent pas surmener cet organe, devenu paresseux avec l’âge. Sa richesse en sucre lent est même recherchée par les sportifs car elle permet d’éviter l’hypoglycémie.

Le riz est à la base de la découverte des vitamines. Dans les pays où le riz poli (débarrassé de son enveloppe et blanchi) est la base de l’alimentation quotidienne, les populations ont souffert du béribéri. Cette atteinte grave du système nerveux est provoquée par la surconsommation de cette céréale démunie de sa vitamine B. La maladie a été guérie à la fin du XIXe siècle par l’apport alimentaire de l’enveloppe du riz bio contenant la substance curative, baptisée « vitamine » (amine nécessaire à la vie) vers 1910 et la première ainsi découverte, thiamine ou vitamine B1. Son rôle est essentiel pour dégrader les glucides, fournisseurs d’énergie aux cellules nerveuses. Les vitamines du riz bio appartiennent d’ailleurs en majorité au groupe B : la vitamine B2, qui participe à l’entretien de la peau, des ongles et des cheveux ; la vitamine B3, qui diminue le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins ; la vitamine B5, qui favorise la longévité et la résistance au stress ; la vitamine B6, qui améliore le fonctionnement des muscles ; et la vitamine B9, indispensable à l’assimilation du fer.

Le riz bio apporte aussi des minéraux et oligo-éléments, notamment du manganèse, du sélénium, du phosphore, du zinc et du cuivre. Le riz complet fournit en plus du magnésium et du fer contenus dans le son et le germe, d’où l’intérêt de consommer le riz le moins raffiné possible.

Ange gardien de la santé

Les qualités nutritives du riz bio lui confèrent de nombreuses vertus thérapeutiques reconnues et à l’avenir prometteur. En cas de brûlures d’estomac, d’intoxication alimentaire ou d’indigestion, le réflexe est un bol de riz blanc ! Sa capacité à tapisser l’estomac et à ne générer aucun inconfort digestif tient à ses propriétés antiacides. Mais le riz bio a bien d’autres qualités insoupçonnées. Les nombreux composés contenus dans l’enveloppe du riz brun (vitamines, minéraux, fibres, antioxydants…) agissent en synergie et apporteraient un effet hypocholestérolémiant avec la capacité à diminuer la tension artérielle et ainsi réduire le risque d’être atteint de maladies cardiovasculaires. De récentes études ont démontré un effet neuroprotecteur sur les cellules cérébrales animales, elles sont jugées prometteuses pour une application à l’humain.

Le riz brun et les variétés à couleur foncée laissent également entrevoir un potentiel anticancer. Deux composés antioxydants, la tricine du riz bio brun et les anthocyanines du riz pourpre, ou noir, ont confirmé une capacité à inhiber la croissance de cellules cancéreuses. Cette activité inhibitrice est aussi présente dans un type de protéines contenu dans le son de riz, les lectines, dont les propriétés seraient conservées après le passage dans l’estomac.

Le son contre le diabète

Le riz blanc entraîne une augmentation de la glycémie beaucoup plus rapide que le riz complet bio. Une récente étude américaine vient de prouver que la consommation de riz blanc au moins cinq fois par semaine augmente de 17 % le risque de diabète de type 2. Ce risque est réduit à 11 % chez les personnes qui consomment du riz complet bio au moins deux fois par semaine. Certaines parties du son de riz se sont montrées particulièrement efficaces pour atténuer l’augmentation du glucose sanguin. Toutefois, tous les riz blancs n’ont pas le même index glycémique : le riz basmati, par exemple, a une charge glycémique plus faible que le riz thaï.


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

La posologie ci-dessous repose sur les résultats d’essais cliniques probants menés majoritairement avec deux produits, le XueZhiKang®, commercialisé en Chine, et le Cholestin®, commercialisé en Amérique du Nord jusqu’en 2001.

En raison d’une guerre commerciale ayant conduit Ă  des limitations rĂ©glementaires, le supplĂ©ment normalisĂ© de levure de riz rouge Cholestin® a cessĂ© d’être offert en AmĂ©rique du Nord. Il existe, dans le commerce, d’autres produits Ă  base de levure de riz rouge, mais rien ne garantit que leur composition et leur teneur en substances actives correspondent Ă  celles des produits originaux (voir les sections Description de la levure de riz rouge et Historique).

Note. La plupart des fabricants nomment leur produit « levure de riz rouge », mais il s’agit plutôt d’une levure rouge de riz. Nous avons toutefois choisi de garder l’appellation la plus fréquente.

Hypercholestérolémie et hyperlipidémie

Extrait normalisé en monacoline (4 % de monacolines, dont 2 % de monacoline K ou lovastatine). Prendre 1 200 mg, de 1 à 2 fois par jour, en mangeant.
Le diagnostic, le suivi et le traitement de l’hypercholestérolémie et de l’hyperlipidémie doivent être faits sous la supervision d’un professionnel de la santé.

Description de la levure de riz rouge

La levure (Monascus purpureus) dont il est ici question est un type de champignon microscopique cultivé sur du riz. Elle contient un pigment possédant une teinte rouge prononcée. C’est donc la levure qui est rouge et non le riz.

En Asie, la levure de riz rouge est avant tout un produit alimentaire. La levure provoque la fermentation du riz sur lequel elle est cultivée. Le produit ainsi obtenu est séché et réduit en poudre. Il est utilisé comme colorant ou comme rehausseur de goût dans diverses préparations alimentaires asiatiques : sauces et mousses de poisson, vin de riz, tofu rouge, légumes marinés, viandes salées, etc.

Les suppléments de levure de riz rouge qui ont fait l’objet d’essais cliniques probants pour leurs effets hypocholestérolémiants sont des extraits (Xuezhikang® et Zhibituo® en Chine, par exemple). Ils sont fabriqués à partir d’une souche spécifique de levure (Monascus purpureus Went) et normalisés de manière à renfermer un certain pourcentage de monacolines. Ces monacolines sont ni plus ni moins que des statines, c’est-à-dire des substances qui inhibent la synthèse du cholestérol.

La principale monacoline de la levure de riz rouge (la monacoline K) est chimiquement identique Ă  la lovastatine, un mĂ©dicament de synthèse classique prescrit en cas d’hypercholestĂ©rolĂ©mie. Ă€ l’origine, ce mĂ©dicament Ă©tait d’ailleurs extrait d’une levure (Monascus ruber).

La teneur en monacolines de la levure de riz rouge destinée à l’industrie alimentaire peut varier de 0 % à 0,58 %1. Rien ne garantit qu’elle contient de la monacoline K en quantité suffisante pour exercer l’effet recherché. Cependant, une analyse de 9 levures alimentaires vendues en Chine a détecté de 0,36 mg à 3,8 mg de monacoline K par gramme2. Six des 9 produits analysés en contenaient une quantité suffisante pour avoir des effets thérapeutiques. Une analyse faite aux États-Unis sur 12 suppléments de levure de riz rouge a également révélé de très grandes variations d’ingrédients actifs, par exemple de 0,1 mg à 10,09 mg de monacoline K par capsule26.

La levure de riz rouge contient aussi, en petites quantitĂ©s, des phytostĂ©rols, des isoflavones et des gras monoinsaturĂ©s. Ces substances peuvent aussi avoir un effet bĂ©nĂ©fique sur les taux de cholestĂ©rol, ce qui entraĂ®nerait un effet accru3. Le XueZhiKang® et le Zhibituo® contiennent, en plus de la levure de riz rouge, plusieurs extraits d’autres plantes, dont le fruit de l’aubĂ©pine (Crataegus sp), le Dan Shen (Salviae miltiorrhizae – racine), le rhizome de curcuma (Curcumae longae) et le Da Huang (rhizome et racine de rhubarbe – Radix Rhizoma rhei).

Historique de la levure de riz rouge

On sait qu’en l’an 800 avant notre ère, les Chinois connaissaient déjà la levure de riz rouge. En plus de ses usages culinaires, ils lui attribuaient la propriété de favoriser une bonne circulation du sang et de soulager l’indigestion et la diarrhée. Dans le Ben Cao Gang Mu-Dan Shi Bu Yi (ouvrage de la pharmacopée traditionnelle chinoise écrit de 1368 à 1644), on trouve une description détaillée du processus de fermentation du riz pour obtenir la levure rouge médicinale.

Le produit Xuezhikang® a été mis au point et breveté en Chine par un professeur de l’Université de Pékin dans les années 1980. En Asie, 3 suppléments normalisés sont offerts en vente libre et sont approuvés en tant que Chinese Proprietary Medicine par les autorités médicales, ce qui signifie qu’ils répondent à certains critères de fabrication, d’innocuité, d’étiquetage et de suivi des effets indésirables. Ils sont commercialisés sous le nom de Xuezhikang® en Chine, et de Hypocol®, Lipascor® ou Liplysar® dans les autres pays asiatiques, mais aussi en Norvège et en Italie. Un autre produit, commercialisé en Chine, le Zhibituo®, a également fait l’objet de plusieurs essais cliniques.

États-Unis : saga judiciaire

Dans les années 1990, la compagnie Pharmanex a lancé le produit Cholestin® en Amérique du Nord. Cet extrait de levure de riz rouge affichait sa teneur normalisée en monacolines, soit au moins 4 %, dont 2 % de. monacoline K Il avait aussi fait l’objet de quelques essais cliniques concluant à son efficacité.

Le supplément obtint rapidement la faveur du public en raison de son efficacité et de son prix beaucoup moins élevé que celui des statines de synthèse. Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) américaine, chargée de réglementer la commercialisation des médicaments, considérait ce supplément comme un médicament non approuvé et a ordonné son retrait du marché.

À la suite de plusieurs batailles juridiques, Pharmanex a abandonné la production de son produit à base de levure de riz rouge. L’entreprise a cependant conservé le nom de Cholestin®, sous lequel elle commercialise un produit contenant des lipides marins et des extraits de fruits.

En 2007, la FDA a averti les fabricants vantant les propriétés anticholestérol de leurs suppléments de levure de riz rouge qu’ils contrevenaient à la loi en commercialisant un médicament non approuvé. L’organisme a aussi recommandé aux consommateurs d’éviter ces produits. Les produits n’affichant pas d’allégation semblent tolérés, même si en principe, ils contreviennent aussi à la loi. Malgré les aléas de cette saga judiciaire, les suppléments de levure de riz rouge sont restés populaires aux États-Unis.

Recherches sur la levure de riz rouge

Hypercholestérolémie et hyperlipidémie. De très nombreux essais cliniques ont été effectués pour vérifier l’efficacité de la levure de riz rouge pour réduire les taux de lipides dans le sang. En 2006, les auteurs d’une méta-analyse de 93 essais aléatoires (9 625 sujets en tout) ont fait un portrait intéressant de ce supplément. Ces chercheurs sont tous des spécialistes de la médecine chinoise.

Caractéristiques des études

– 92 des Ă©tudes analysĂ©es ont Ă©tĂ© menĂ©es en Chine, et 91 publiĂ©es en chinois;
– 79 des Ă©tudes ont comparĂ© la levure de riz rouge bio Ă  une statine (37 essais) ou Ă  un autre mĂ©dicament rĂ©duisant les taux de lipides sanguins (42 essais).
– La plupart des essais ont portĂ© sur le produit Xuezhikang®. Le dosage utilisĂ© fournissait 10 mg de monacoline K.
– La durĂ©e des essais a variĂ© de 4 Ă  24 semaines avec une durĂ©e mĂ©diane de 8 semaines.
– La plupart de ces essais prĂ©sentent une qualitĂ© mĂ©thodologique faible.

RĂ©sultats des Ă©tudes

– RĂ©duction du taux de cholestĂ©rol total des sujets prenant de la levure de riz rouge bio : de 13 % Ă  44 %. RĂ©duction du taux de triglycĂ©rides : de 7 % Ă  44 %. Dans les 2 cas, la levure a fait aussi bien que les statines et autres mĂ©dicaments auxquels on l’a comparĂ©e.
– La levure de riz rouge bio fait effet après 4 semaines de traitement et son effet s’est maintenu durant 24 semaines au cours des essais les plus longs.
– La levure de riz rouge bio est bien tolĂ©rĂ©e.

Levure de riz rouge bio

Levure de riz rouge bio

Observations et conclusion des auteurs

– Les Ă©tudes dĂ©montrent l’efficacitĂ© Ă  court terme de la levure de riz rouge bio pour faire baisser les taux de lipides sanguins.
– La soliditĂ© de la preuve laisse Ă  dĂ©sirer Ă  cause des failles mĂ©thodologiques de la plupart des essais.
– La Chine est reconnue comme un pays oĂą une proportion inhabituelle d’essais positifs est publiĂ©e. Il y a donc un risque de biais, les Ă©tudes non concluantes n’étant pas publiĂ©es.
– Pour recommander la levure de riz rouge bio en remplacement des statines, 3 Ă©lĂ©ments seront nĂ©cessaires : des essais plus rigoureux, des donnĂ©es sur l’effet Ă  long terme de la levure de riz rouge bio et des donnĂ©es sur son innocuitĂ© Ă  long terme.

Essais menés en dehors de la Chine

Cinq essais contrôlés publiés entre 2008 et 2010 ont été menés en dehors de la Chine (293 sujets en tout, États-Unis, Égypte, Norvège). Ils ont donné des résultats concluants au chapitre de la réduction des taux de cholestérol : les essais ont duré de 3 mois à 6 mois et les suppléments utilisés avaient une teneur équivalente en monacoline K à celle des produits utilisés en Chine.

Personnes intolérantes aux statines. De 10 %à 20 % des utilisateurs de statines souffrent de douleurs musculaires, ce qui peut les amener à cesser leur traitement. D’autres souffrent de problèmes digestifs ou préfèrent avoir recours à un produit naturel. Selon les auteurs d’une synthèse récente, la levure de riz rouge  bio peut être un traitement à essayer auprès de ces patients, même si la teneur en ingrédients actifs des suppléments en vente libre est très variable2. Ils citent 3 essais, regroupant 130 sujets intolérants, au cours desquels la grande majorité ont bien toléré la levure de riz rouge bio.

Autres effets protecteurs sur le système cardiovasculaire

Selon des essais menés en Chine, la levure de riz rouge  bio semble également avoir des effets positifs sur d’autres facteurs de maladies cardiovasculaires, comme le taux sanguin de protéine C-réactive, un marqueur d’inflammation.

Réduction des rechutes d’accidents cardiovasculaires et de la mortalité après un infarctus du myocarde. Une seule étude, menée en Chine, s’est penchée sur ce point. Près de 5 000 sujets ayant subi un infarctus du myocarde, ont été suivis durant 4 ans dans le cadre de la China Coronary Secondary Prevention Study (CCSPS). Par rapport au placebo, la prise du produit Xuezhikang® a réduit de façon très nette le risque de rechute (-45 %) et de décès (-35 %). Voir notre nouvelle Étude chinoise : la levure de riz rouge  bio bénéfique aux malades du coeur à ce sujet.

Cette réduction de la mortalité et des accidents cardiovasculaires s’est aussi manifestée dans un sous-groupe de sujets âgés et hypertendus et dans un sous-groupe de sujets diabétiques16. Par contre, les chercheurs ont constaté que la levure de riz rouge  bio n’avait pas eu plus d’effet qu’un placebo sur la pression artérielle des participants hypertendus.

Selon une synthèse publiée en 2008, les résultats de la CCSPS, obtenus avec un supplément fournissant 10 mg de monacoline K, se comparent à ceux obtenus avec de 20 mg à 40 mg de lovastatine. Certains experts ont des doutes sur la fiabilité de ces résultats spectaculaires.

Précautions

Contre-indications
Les contre-indications qui s’appliquent aux statines valent également pour les suppléments de levure de riz rouge bio  :

femmes enceintes ou qui allaitent;
jeunes de moins de 18 ans;
maladie hépatique ou rénale;
hypersensibilité aux statines;
taux anormalement Ă©levĂ©s de transaminase (enzyme dont le taux sĂ©rique s’Ă©lève en cas d’infarctus ou d’hĂ©patite virale).
Effets indésirables
La levure de riz rouge bio peut provoquer des étourdissements et des problèmes digestifs qui sont toutefois rares et généralement bénins. Cependant, parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge peut causer des problèmes musculaires qui peuvent être graves (voir encadré ci-dessous). Elle peut aussi nuire à la fonction hépatique. Un cas d’hépatite aigüe a été relié à la prise de levure de riz rouge24.
De 10 % à 15 % des utilisateurs de statines souffrent de douleurs musculaires (myopathie). Bien que cela soit rare, la prise de statines peut causer une rhabdomyolyse (lésions musculaires graves et irréversibles). Des cas isolés de myopathie, et un cas de rhabdomyolyse23 ont été signalés chez des consommateurs de levure de riz rouge bio. Cependant, 3 essais laissent penser que, chez la plupart des personnes intolérantes aux statines, la levure de riz rouge peut être une solution de rechange intéressante.

Interactions

Dans le cas de maladies cardiovasculaires, l’interaction entre les produits naturels et les médicaments peut être dangereuse.

Avec des plantes ou des suppléments
Les effets de la levure de riz rouge bio peuvent s’ajouter à ceux des plantes abaissant le taux de cholestérol (phytostérols, guggul, policosanol, par exemple). La prise simultanée est donc déconseillée.
La prise de millepertuis pourrait réduire l’efficacité de la levure de riz rouge bio.
Parce qu’elle contient des statines, la levure de riz rouge bio peut réduire le taux de coenzyme Q10 dans l’organisme, ce qui pourrait nécessiter une supplémentation.
Avec des médicaments
Les effets de la levure de riz rouge bio peuvent s’ajouter à ceux des médicaments abaissant le taux de cholestérol ou de lipides sanguins (statines, fibrates, hautes doses de niacine, par exemple). La prise simultanée est déconseillée.
Les effets de la levure de riz rouge bio pourraient, théoriquement s’ajouter à ceux d’autres médicaments susceptibles de causer une myopathie :
– kĂ©toconazole (antifongique),
– cyclosporine (immunodĂ©presseur),
– certains antibiotiques (Ă©rythromycine et spiramycine, par exemple),
– nĂ©fazodone (antidĂ©presseur),
– inhibiteurs de protĂ©ase (traitement du sida).
Avec des aliments
Espacer la prise de levure de riz rouge bio et la consommation de jus de pamplemousse d’au moins 2 heures.

Sur les tablettes

Au Canada, les suppléments contenant uniquement de la levure de riz rouge bio sont rares. On trouve plutôt des préparations renfermant plusieurs autres substances réduisant le taux de cholestérol sanguin, par exemple des phytostérols.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La levure de riz rougebio antioxydant naturel (qui devrait plutôt être appelée levure rouge de riz) est un champignon microscopique, Monascus purpureus, cultivé en Chine depuis des siècles.

D’un rouge intense, elle y est utilisée comme colorant alimentaire et comme ingrédient dans la préparation de nombreux condiments, sauces et légumes marinés, par exemple. Elle est riche en amidon, en acides gras, en phytostérols, en isoflavones et en une famille de neuf substances particulières, les monacolines.

Usages et propriétés supposées de la levure de riz rouge

Traditionnellement, la levure de riz rouge est connue en Chine pour aider à la digestion et améliorer la circulation sanguine. Depuis une quinzaine d’années, des compléments alimentaires à base de levure de riz rouge sont proposés pour diminuer le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Cet usage repose sur le fait que les monacolines font partie de la famille des statines, des médicaments prescrits chez les personnes souffrant d’un excès de cholestérol sanguin (voir encadré).

Les statines

Il s’agit des mĂ©dicaments les plus rĂ©cents destinĂ©s Ă  lutter contre l’excès de cholestĂ©rol (Crestor, Elisor, Fractal, Fractal LP, Lescol, Lescol LP, Lodalès, Pravastatine GĂ©nĂ©riques, Simvastatine GĂ©nĂ©riques, Tahor, Vasten, Zocor). Ils agissent en bloquant une enzyme qui participe Ă  la synthèse du cholestĂ©rol dans l’organisme. Les personnes qui prennent des statines doivent faire l’objet d’une surveillance mĂ©dicale rĂ©gulière.

Quelle efficacité pour la levure de riz rouge bio ?

Selon son origine, la levure de riz rouge bio contient des quantités variables de monacoline K, connue dans le monde médical sous le nom de lovastatine (une statine utilisée comme médicament dans certains pays, mais pas en France). Au début de son développement, ce médicament était d’ailleurs extrait d’une levure similaire, Monascus ruber. Les études cliniques ont montré que les compléments à base de levure de riz rouge bio étaient efficaces pour réduire les taux de cholestérol sanguin.

Levure de riz rouge bio antioxydant naturel

Levure de riz rouge bio antioxydant naturel

Précautions à prendre avec la levure de riz rouge bio

Parce qu’elle contient des statines, peu étudiées pour certaines, la levure de riz rouge bio doit être utilisée avec les mêmes précautions qu’un médicament. Un suivi médical est indispensable avec un contrôle régulier de l’état du foie par le biais de prises de sang. De plus, logiquement, les personnes qui reçoivent un traitement à base de statines doivent s’abstenir de prendre de la levure de riz rouge bio pour éviter les interactions entre les deux substances.
Les éventuels effets indésirables de la levure de riz rouge bio sont ceux des statines : troubles digestifs tels que constipation, nausées, flatulences, diarrhées ou douleurs abdominales, ainsi que maux de tête, fatigue ou vertiges. De plus, si des crampes, des douleurs musculaires, une sensibilité ou une faiblesse musculaire inexpliquée apparaissent, en particulier au niveau des bras ou des cuisses, une consultation médicale immédiate s’impose car, dans certains cas exceptionnels, ces problèmes peuvent être graves.
Comme les statines, la levure de riz rouge bio peut augmenter l’action et les effets indésirables de nombreux médicaments tels que les anticoagulants (fluidifiants du sang), les médicaments contre les infections dues à des champignons, certains antibiotiques et les autres médicaments contre le cholestérol. Ces interactions sont une raison supplémentaire de s’assurer d’un suivi médical lorsque l’on prend cette substance.
La levure de riz rouge ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes, celles qui allaitent ni celles en âge de procréer, car on ignore ses effets sur le développement de l’embryon, du fœtus et des enfants. Par ailleurs, les personnes qui souffrent de problèmes de foie ou de dépendance à l’alcool devraient également s’abstenir de prendre cette substance.

Origine, formes et dosage de la levure de riz rouge

La levure de riz rouge bio est cultivée sur du riz, récoltée et séchée. Elle se présente sous forme de comprimés ou de gélules. Les doses utilisées dans les essais thérapeutiques étaient de 600 mg, quatre fois par jour, pendant les repas. Attention, le jus de pamplemousse augmente le taux de monacolines dans le sang et donc la toxicité éventuelle du produit.
L’avis des spĂ©cialistes sur la levure de riz rouge bio
Hors pays asiatiques oĂą ils sont considĂ©rĂ©s comme des mĂ©dicaments, les complĂ©ments alimentaires Ă  base de levure de riz rouge bio ne sont pas dosĂ©s de manière standard en monacolines. De ce fait, leur posologie est difficile Ă  dĂ©finir et le conseil d’un mĂ©decin encore plus indispensable.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La levure de riz rouge bio est obtenue par la fermentation d’un champignon microscopique sur le riz.
Elle est utilisĂ©e par les chinois depuis plusieurs siècles en tant qu’aliment et complĂ©ment alimentaire pour ses vertus au niveau de la circulation sanguine et notamment sur le taux de cholesterol.

L’effet hypocholestĂ©rolĂ©miant serait dĂ» Ă  la prĂ©sence de composants actifs, les monacolines.
La levure de riz rouge bio est utilisĂ©e par les Chinois depuis plusieurs siècles en tant qu’aliment et complĂ©ment alimentaire pour ses vertus au niveau de la circulation sanguine.
Au cours des années 1990, la levure de riz rouge bio fut introduite en Amérique du Nord comme supplément alimentaire ayant la propriété de faire baisser le taux de cholestérol sanguin.

Levure de riz rouge bio pour la santé

Levure de riz rouge bio pour la santé

COMPOSITION :

La monacoline K extraite de la levure de riz rouge bio est une statine naturelle. Elle aide à réduire le mauvais cholestérol, tout en augmentant le bon cholestérol.
La levure de riz rouge bio renferme Ă©galement phytostĂ©rols, des isoflavones et des acides gras monosaturĂ©s qui agissent en synergie avec les monacoline pour lutter activement contre l’hypercholestĂ©rolĂ©mie et l’hyperlipidĂ©mie.
Les isoflavones ont aussi des effets œstrogène-like qui sont très utiles pour la femme à la ménopause.

VERTUS (traditionnellement reconnues) ou usages
La levure de riz rouge bio est parfaitement indiquĂ©e pour lutter contre l’hypercholestĂ©rolĂ©mie et l’hyperlipidĂ©mie.

Elle est également très utile pour la femme à la ménopause.

Mise en garde

Les contre-indications qui s’appliquent Ă  la lovastatine valent Ă©galement pour les supplĂ©ments de levure de riz rouge bio, quelle que soit leur concentration d’Ă©lĂ©ments actifs : femmes enceintes ou qui allaitent; jeunes de moins de 18 ans; maladie du foie ou des reins; hypersensibilitĂ© Ă  la lovastatine; taux anormalement Ă©levĂ©s de transaminase (enzyme dont le taux dans le sang s’Ă©lève en cas d’infarctus ou d’hĂ©patite virale).
Interactions
Avec des plantes ou des suppléments
Les effets de la levure de riz rouge bio peuvent s’ajouter Ă  ceux des plantes et des supplĂ©ments qui rĂ©duisent le taux de cholestĂ©rol : phytostĂ©rols, policosanol.
Avec des médicaments
Les effets de la levure de riz rouge bio peuvent s’ajouter Ă  ceux des mĂ©dicaments abaissant le taux de cholestĂ©rol et des mĂ©dicaments anticoagulants.
Les effets de la levure de riz rouge bio pourraient s’ajouter Ă  ceux d’autres mĂ©dicaments : ketoconale (antifongique), cyclosporine (immunodĂ©presseur), fibrates et gemfibrozil (hypolipidĂ©miants), antibiotiques macrolides (Ă©rythromycine et spiramycine, par exemple), nĂ©fazodone (antidĂ©presseur) et les inhibiteurs de protĂ©ase (utilisĂ©s pour le traitement du sida).
Avec des aliments
Espacer la prise de levure de riz rouge et la consommation de jus de pamplemousse d’au moins deux heures.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le riz, aliment sain par excellence, Il est la base de l’alimentation asiatique et ces derniers détiennent le record de longévité… Alors il serait temps que les européens profitent des bienfaits de ce glucide lent et l’intègre bien plus souvent à leur repas !

Le riz est, après le blé, l’aliment de base le plus important pour l’homme. Il pousse dans les régions tropicales, le plus souvent sous l’eau, dans les rizières, mais parfois sur un terrain sec. Le riz donne habituellement deux récoltes par an.
Cet aliment est entouré de légendes et de symboliques :
Les croyances anciennes démontrent les pouvoirs mystiques du riz et se traduisent par de nombreux rites. Ainsi, pour purifier un terrain avant la construction d’une maison on procède à l’éparpillement de grains de riz pour chasser les esprits malfaisants.
La place importante que le riz occupe dans les plats servis aux cérémonies de mariage et aux funérailles est dû au fait que le riz rendrait possible la renaissance.
On pensait autrefois que les boules de riz cuites – transportées depuis les temps anciens comme casse-croûte et toujours populaires aujourd’hui auprès des randonneurs et des voyageurs – recelaient des forces spirituelles puissantes et symbolisaient la forme de l’âme; c’est pourquoi des boules de riz sont souvent déposées sur les autels personnels et dans les sanctuaires comme offrandes aux dieux…

Le riz, aliment sain par excellence

Le riz, aliment sain par excellence

La structure du riz est semblable à celle du blé. Lorsqu’on le décortique en le battant et en le vanant artisanalement, il reste une grande partie de la Thiamine et des autres vitamines du groupe B sur le grain, mais une grande partie des vitamines peut être perdue lorsque le riz est lavé.
Le polissage répété des moulins du commerce enlève également une grande partie des vitamines. C’est pourquoi il vaut mieux consommer du riz complet.
Par ailleurs si le grain de riz est trempé et bouilli avant d’être moulu, une quantité appréciable de vitamines est transférée à la partie interne et amidonnée du grain.
Le riz contient moins de protéines que les autres céréales mais elles sont de meilleurs qualité.
Le riz permet de lutter conte la déshydratation : L’amidon de riz blanc aurait la propriété de réduire les pertes d’eau par l’organisme. L’eau de riz blanc est souvent utilisée dans les pays asiatiques pour réhydrater. Si vous avez l’intestin fragile, le riz blanc est tout indiqué.
Le riz blanc est une céréale très douce pour l’intestin, car après sa digestion, cette céréale ne laisse pas beaucoup de résidus.
Pour ceux qui n’ont pas de problèmes d’intestin, il préférable de remplacer le riz blanc par du riz brun. Et pourquoi ne pas essayer du riz basmati ?

Il est démontré que consommer davantage de grains entiers peut contribuer à réduire le cholestérol, la tension artérielle et la coagulation sanguine. Une plus grande consommation peut améliorer le contrôle des taux de sucre sanguin et ainsi réduire les risques de diabète, ce qui réduit aussi les risques de maladies cardiovasculaires.
Une grande consommation de grains entiers favorise l’atteinte et le maintien d’un poids sain (autre bienfait cardiovasculaire) en vous aidant à vous sentir rassasié plus longtemps. Donc haro sur le riz brun et sur le riz sauvage – techniquement, ce n’est pas vraiment du riz, mais plutôt le grain d’une plante aquatique. Délicieux seul ou mélangé à du riz brun ou blanc.
Il faut savoir que des découvertes scientifiques ont démontré que le riz était une source d’alimentation humaine presque parfaite, avec un équilibre idéal entre protéines, lipides et glucides. Le germe et le son, bien que souvent éliminés au cours du polissage, sont riches en vitamines (en particulier B1), en minéraux, en fibres et en enzymes.